Un peu d’histoire : Intérieur de la Chapelle

De la statuaire aux vitraux, la richesse de Ty Mamm Doué.

Notre Dame de Ty Mamm Doué

Ti Mam Doue

Cette statue, en bois polychrome, date du 17e siècle. Elle est placée dans une niche de style classique, surmontée de vases fleuris. Richement vêtue, mais avec un simple voile blanc sur les cheveux, la Vierge, une grappe de raisin dans la main droite, regarde l’Enfant qui tient un fruit dans la main gauche. La statue avait été transférée à Cuzon lors de la vente de la chapelle comme bien national. Elle fut restituée à la chapelle en 1822, attirant une foule de pèlerins venus de toute la Cornouaille.Le pèlerinage a sans doute justifié le couronnement.

 

photo4

assomption de marie

tableau d Olivier Perrin

 

vierge orante

16 ème  siècle

photo3

Vierge et l’ enfant 20ème siècle

 

 

 

 

 

 

 

Les vitraux de la chapelle datent des 19e et 20e siècles. Malgré ces différences d’époque et de style, il émane de l’ensemble une certaine harmonie due pour beaucoup à la cohérence des programmes. La mise en place des vitraux à motifs décoratifs dans le choeur et le transept a lieu vers 1840, celle des vitraux dits « tableaux » dans les grandes baies du transept en 1871 et 1921 et celle des vitraux non figuratifs dans la nef en 1995.

photo6

Protestation contre la constitution civile du clergé (1871)

photo7

Vitrail à la mémoire des combattants du 118e Régiment d’infanterie (1921) de Quimper

photo8

François Dilasser (1926-2012) Création contemporaine